• Home
  • Déroulement pose d’un implant dentaire

Déroulement pose d’un implant dentaire

Opter pour l’implant dentaire est le seul moyen d’avoir des dents artificielles beaucoup plus fonctionnelles et esthétiques. Il s’agit d’une intervention chirurgicale assez simple qui se fait en quelques minutes. Toutefois, elle exige l’expertise d’un dentiste spécialisé. Si ce dernier est compétent, le risque de rejet est quasi inexistant.

La première étape du traitement du pose de l’implant dentaire

  • Établissement d’un diagnostic

Puisque l’implantation est un traitement médical à part entier, l’établissement d’un bilan de santé est nécessaire avant sa mise en œuvre. Voilà pourquoi, le patient doit subir un examen pré-implantaire.

L’aventure débute par une consultation médicale. Durant cet entretien, le dentiste va essayer de soutirer un maximum d’informations sur l’état de santé du patient, son hygiène buccale et ses antécédents médicaux.

Afin de vérifier la densité osseuse de la mâchoire, le spécialiste programme aussi une séance de radiographie et un scanner. Il peut également prescrire une analyse sanguine en vue d’obtenir un bilan complet.

  • Établissement du devis et du plan de traitement

Après le diagnostic pré-implantaire, le médecin et son patient peuvent planifier le déroulement du traitement. Il est désormais possible de déterminer s’il faut faire une greffe osseuse ou non.

Le spécialiste est aussi en mesure de définir le temps d’intervention, le type d’anesthésie à utiliser et le coût de l’intervention. Il est à même de rédiger un devis clair et d’évaluer la probabilité de succès de l’opération, ce qui permet au patient de prendre la bonne décision.

  • La pose de l’implant dentaire

L’implantation dentaire débute par l’administration de l’anesthésique. On enchaîne par la préparation de la mâchoire. Cela inclut l’incision de la gencive et le forage d’un trou adapté à la taille de l’implant dans l’os.

Chaque implant est en général livré avec un kit de pose. Le dentiste est ainsi en mesure de créer un trou parfait. Sa prochaine tâche consiste à y glisser la racine artificielle et à poser la vis de cicatrisation.

Pour terminer l’intervention, le dentiste referme la gencive avec des points de suture. C’est indispensable pour protéger l’implant contre les agressions externes. Le risque de rejet est ainsi limité. Après le dernier nettoyage, le patient peut rentrer chez lui.

La seconde étape du traitement

Après la pose de l’implant dentaire, il faut attendre 2 à 6 mois avant de pouvoir poser les dents artificielles. C’est la période d’ostéo-intégration ou la phase de cicatrisation osseuse. Pendant ce temps, le patient doit porter des prothèses amovibles.

Pour limiter la perte d’implant, le patient est aussi tenu d’avoir une bonne hygiène buccale. Il doit aussi faire des contrôles réguliers pour détecter d’éventuels problèmes comme une réaction allergique, une infection ou bien l’apparition de tumeurs.

À l’issue de la période de cicatrisation, le patient retourne chez le dentiste pour voir si l’intervention est réussie. Si tout va bien, on peut alors procéder à la prise des empreintes utiles à la fabrication des couronnes définitives.

Lorsque la dent artificielle est prête, il ne reste plus qu’à la fixer à l’implant. Le dentiste dégage l’implant en faisant une petite coupe au niveau de la gencive. Il remplace la vis de cicatrisation par la vis qui va lier l’implant et la dent.

Quelques consignes à suivre après l’intervention

Le porteur d’un implant dentaire doit avoir une bonne hygiène buccale. En effet, c’est indispensable si on veut avoir un résultat durable. Une visite régulière chez le dentiste est aussi recommandée.