Risques pour un implant dentaire

L’implantation est considérée comme un traitement cosmétique, mieux encore comme une solution de luxe au manque de dent. En effet, sa fin esthétique est beaucoup plus mise en valeur. Se lancer à l’aveuglette à la pose d’implant peut occasionner un souci financier. Notons aussi que c’est un acte médical à part entier. Il requiert la compétence d’un vrai chirurgien-dentiste. Dans le cas contraire, les risques pour un implant dentaire sont élevés comme les complications et l’apparition des effets secondaires sont à craindre.

Les risque pour un implantation dentaire

  • Le risque d’infection

Lors de la pose d’un implant dentaire, le dentiste fait une petite incision sur la gencive. Il s’agit d’une intervention chirurgicale. Voilà pourquoi, elle se fait sous anesthésie. L’opération devient plus complexe quand on doit effectuer une greffe osseuse et qu’il faut prélever le transplant du corps du patient.

Le risque d’infection est élevé si le praticien utilise des outils non stérilisés et en cas de mauvaise hygiène buccale après l’opération. En ce qui concerne les symptômes, ils diffèrent d’un patient à un autre. Parmi les plus courants, on cite des saignements, une enflure au niveau de la gencive ainsi que des douleurs intenses.

  • Le risque d’accident durant l’intervention

Des complications graves peuvent survenir lors d’une pose d’implant dentaire si les examens pré-implantaires n’ont pas été effectués correctement. Pour rappel, ils permettent au praticien d’évaluer si le patient est à même de subir l’opération ; c’est-à-dire, s’il ne présente aucune contre-indication comme un diabète non stabilisé, un problème de coagulation sanguine ou bien une grave maladie cardiaque.

Si les problèmes ne sont pas détectés à l’avance, le patient encourt de graves dangers durant l’opération. La cicatrisation devient par exemple longue et difficile pour un diabétique. Une sérieuse hémorragie risque en revanche de se produire en cas d’hématocrite anormal.

  • La lésion du nerf

C’est aussi un risque à courir lors de la pose d’un implant dentaire. La lésion du nerf se manifeste par de légers engourdissements au niveau des lèvres, des joues et des gencives ou bien des sensations de brûlure.

En général, la faute revient entièrement au dentiste. En effet, ce dernier peut endommager le nerf suite à une erreur. Voilà pourquoi, il est indispensable de s’adresser à un chirurgien-dentiste expérimenté.

Risques pour un implant dentaire

Focus sur les risques financiers

  • Hausse du coût en cas de rejet

Même si l’implantation est un acte simple, son succès n’est pas toujours garanti. Le risque de rejet existe. Cela signifie que la racine artificielle implantée tombe. Il faut alors recommencer l’opération et acheter un nouvel implant. Cela engendra la hausse du coût de traitement. Pourtant, il ne faut pas oublier que l’implantation n’est pas encore remboursé par la Sécurité Sociale et la plupart des mutuelles santé.

  • Le manque de durabilité de l’implant

Actuellement, la fabrication d’implant s’est beaucoup démocratisée. On recense désormais sur le marché de nombreux produits. Leur qualité n’est pas la même. Si le dentiste pose un implant de mauvaise qualité, il risque de s’abîmer au bout de quelques années. C’est assez décevant, car si on opte pour l’implantation, c’est pour avoir une solution durable.